LAMBARÉNÉ, entre fleuve et forêt vierge

 

Direction Lambaréné, Gabon : entre le fleuve et la forêt vierge… Voyage au coeur du patchwork africain. Car c’est bien d’un patchwork dont il s’agit : y sont cousus pêle-mêle des traditions ancestrales et des préoccupations modernes, de l’envie et de la fierté face à l’Occident, des visages et des ethnies, des coutumes et des combats, des rires et des larmes… Le voyage est toujours vivant, comme une danse gaie et désespérée, dans ce pays fascinant.

Le Gabon est une terre sensuelle. On la perçoit d’abord avec le  corps. Elle se goûte, se sent, se touche , s’écoute, se voit. On apprend à la connaître dans l’amertume des feuilles de taro et la brûlure des petits piments, dans l’odeur du poison séché au soleil, dans le contact avec la peau des autres passagers tassés à l’arrière d’un taxi, dans les cris des oiseaux de la forêt et dans la couleurs des boubous.
C’est également une terre élémentaire où l’on est en lien étroit et quotidien avec la nature et les éléments. Terre, air, feu, eau : on avale la poussière de la route, on cherche la caresse du moindre souffle pour échapper à la fournaise, on regarde le fleuve gonfler puis s ‘assécher….

 

Texte : Julien Fortin

 

 

 

 

 

 

LAMBARÉNÉ EN IMAGES

 

 

 

Partagez cette page

Facebook
Twitter
LinkedIn